Effectuer un portrait robot à l’aide de l’ADN est désormais possible

Effectuer un portrait robot à l’aide de l’ADN est désormais possible

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/meurtres/video-effectuer-un-portrait-robot-a-l-aide-de-l-adn-est-desormais-possible_801617.html
La Cour de cassation a autorisé une nouvelle façon d’exploiter l’ADN : les enquêteurs de police vont désormais pouvoir utiliser l’ADN pour réaliser un portrait-robot.
« On va essayer d’établir à partir de cette trace des éléments sur les caractéristiques physiques de la personne qui a pu laisser la trace. On va s’intéresser à la couleur des yeux, à la couleur des cheveux et à ce qu’on appelle l’origine biogéographie ou origine continentale de la personne qui a laissé la trace », explique Laurent Penne, chef de la division « Identification de la personne ».

« La mémoire est capable de tronquer la vérité »
Une technique révolutionnaire, loin du premier portrait-robot réalisé en 1955 par des policiers lillois et créé à partir de simples collages. Ces portraits reposaient jusqu’à présent sur le souvenir des victimes. Mais pour Frédéric Dupuch, directeur de l’Institut national de police scientifique, « la mémoire est capable de tronquer la vérité. La science a au moins le mérite d’être répétitive, vérifiable, mesurable ».

Auteur: protection-victimes

You may also like these posts
Viols ; l'agresseur est souvent un procheL'Affaire SK1 : Guy Georges face à la Crim'

Laisser un commentaire :

(champ facultatif)

Aucun commentaire posté pour l'instant.